Strategies for improving adherence to antiepileptic drug treatment in people with epilepsy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Poor adherence to antiepileptic medication is associated with increased mortality, morbidity and healthcare costs. In this review, we focus on interventions designed and tested in randomised controlled trials and quasi-randomised controlled trials to assist people with adherence to antiepileptic medication. This is an updated version of the original Cochrane review published in the Cochrane Library, Issue 1, 2010.

Objectives

To determine the effectiveness of interventions aimed at improving adherence to antiepileptic medication in adults and children with epilepsy.

Search methods

For the latest update, on 4 February 2016 we searched the Cochrane Epilepsy Group Specialized Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) via the Cochrane Register of Studies Online (CRSO), MEDLINE (Ovid 1946 to 4 February 2016), CINAHL Plus (EBSCOhost 1937 to 4 February 2016), PsycINFO (EBSCOhost 1887 to 4 February 2016), ClinicalTrials.gov, and the WHO International Clinical Trials Registry Platform. We also searched the reference lists of relevant articles.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials of adherence-enhancing interventions aimed at people with a clinical diagnosis of epilepsy (as defined in individual studies), of any age and treated with antiepileptic drugs in a primary care, outpatient or other community setting.

Data collection and analysis

All review authors independently assessed lists of potentially relevant citations and abstracts. At least two review authors independently extracted data and performed quality assessment of each study according to the Cochrane tool for assessing risk of bias. We graded the level of evidence for each outcome according to the GRADE working group scale.The studies differed widely according to the type of intervention and measures of adherence; therefore combining data was not appropriate.

Main results

We included 12 studies reporting data on 1642 participants (intervention = 833, control = 809). Eight studies targeted adults with epilepsy, one study included participants of all ages, one study included participants older than two years, one study targeted caregivers of children with epilepsy, and one study targeted families of children with epilepsy. We identified six ongoing trials. Follow-up time was generally short in most trials, ranging from one to 12 months. The trials examined three main types of interventions: educational interventions, behavioural interventions and mixed interventions. All studies compared treatment versus usual care or 'no intervention', except for two studies. Due to heterogeneity between studies in terms of interventions, methods used to measure adherence and the way the studies were reported, we did not pool the results and these findings were inappropriate to be included in a meta-analysis. Education and counselling of participants with epilepsy resulted in mixed success (moderate-quality evidence). Behavioural interventions such as use of intensive reminders provided more favourable effects on adherence (moderate-quality evidence). The effect on adherence to antiepileptic drugs described by studies of mixed interventions showed improved adherence in the intervention groups compared to the control groups (high-quality evidence).

Authors' conclusions

Behavioural interventions such as intensive reminders and the use of mixed interventions demonstrate some positive results; however, we need more reliable evidence on their efficacy, derived from carefully-designed randomised controlled trials before we can draw a firm conclusion. Since the last version of this review, none of the new relevant studies have provided additional information that would lead to significant changes in our conclusions. This current update includes 12 studies, of which six came from the latest searches.

Résumé scientifique

Les stratégies pour améliorer l'observance du traitement antiépileptique chez les personnes atteintes d'épilepsie

Contexte

Une mauvaise observance du traitement antiépileptique est associée à une augmentation de la mortalité, de la morbidité et des coûts des soins. Dans cette revue, nous avons examiné les interventions conçues et testées dans des essais contrôlés randomisés et des essais contrôlés quasi randomisés pour aider les personnes à améliorer leur observance du traitement aux antiépileptiques. Cet article est une mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans la Bibliothèque Cochrane, numéro 1 en 2010.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des interventions visant à améliorer l'observance du traitement antiépileptique chez les adultes et les enfants souffrant d'épilepsie.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette dernière mise à jour, le 4 février 2016, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) via le registre Cochrane des Etudes Online (CRSO), MEDLINE (Ovid, de 1946 au 4 février 2016), CINAHL Plus (EBSCOhost de 1937 au 4 février 2016), PsycINFO (EBSCOhost de 1887 au 4 février 2016), ClinicalTrials.gov, et le WHO International Clinical Trials Registry Platform. Nous avons également consulté les références bibliographiques des articles pertinents.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur des interventions visant des personnes ayant un diagnostic clinique d'épilepsie (tel que défini dans chaque étude), de tout âge et traités avec des médicaments antiépileptiques dans un cadre de soins primaires, de consultation externe ou dans une communauté.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs de la revue ont indépendamment évalué les listes de références potentiellement pertinentes et les résumés. Au moins deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données et évalué la qualité de chaque étude au moyen de l'outil Cochrane pour évaluer le risque de biais. Nous avons évalué le niveau des preuves pour chaque critère de jugement selon l'échelle GRADE. Les études variaient largement selon le type d'intervention et les mesures de l'observance ; par conséquent, la combinaison des données n'était pas appropriée.

Résultats principaux

Nous avons inclus 12 études rapportant des données sur 1642 participants (intervention = 833 ; témoin = 809). Huit études ciblaient des adultes épileptiques, une étude incluait des participants de tous âges, une étude incluait des participants âgés de plus de deux ans, une étude ciblait les personnes s'occupant d'enfants épileptiques, et une étude ciblait les familles d'enfants atteints d'épilepsie. Nous avons identifié six essais en cours. Le suivi était généralement de courte durée dans la plupart des essais, allant de un à 12 mois. Les essais examinaient trois grands types d'interventions : les interventions éducatives, des interventions comportementales et des interventions mixtes. Toutes les études ont comparé le traitement par rapport à des soins habituels ou « aucune intervention », sauf pour deux études. En raison de l'hétérogénéité entre les études en termes d'interventions, de méthodes utilisées pour mesurer l'observance et de la façon dont les études ont été rapportées, nous n'avons pas regroupé les résultats et ces résultats n'étaient pas appropriés pour être inclus dans une méta-analyse. L'éducation et le conseil aux participants atteints d'épilepsie a entraîné un succès mitigé (preuves de qualité modérée). Les interventions comportementales, telles que l'utilisation de rappels intensifs a montré des effets favorables sur l'observance du traitement (preuves de qualité modérée). L'effet sur l'adhérence aux médicaments antiépileptiques décrit par des études portant sur des interventions mixtes a montré une meilleure observance dans les groupes d'intervention, par rapport aux groupes témoins (preuves de qualité élevée).

Conclusions des auteurs

Les interventions comportementales, telles que les rappels intensifs et l'utilisation d'interventions mixtes ont montré quelques résultats positifs ; cependant, nous avons besoin de plus de preuves fiables sur leur efficacité, issues d'essais contrôlés randomisés réalisés avec soin avant de pouvoir tirer des conclusions définitives. Depuis la dernière mise à jour de cette revue, aucune des nouvelles études pertinentes n'a fourni d'informations supplémentaires qui pourraient conduire à des changements significatifs dans nos conclusions. Cette mise à jour inclus 12 études, dont six ont été fournies par les dernières recherches.

Notes de traduction

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Plain language summary

Strategies for improving how people with epilepsy take their medication

Background

People with epilepsy can find it difficult to take their medicines as prescribed, and this is thought to be a reason for poor control of seizures. This review of trials reports on ways of improving how they take their antiepileptic medication.

Study characteristics

We searched scientific databases for clinical trials looking at ways of improving adherence to drug treatment in people with epilepsy. We limited our search to randomised controlled trials involving people with a clinical diagnosis of epilepsy of any age and treated with antiepileptic drugs in a primary care, outpatient or other community setting. The results are up-to-date to February 2016.

Key results

We identified twelve trials (1642 participants). The trials were conducted in different countries with the majority from the United States. The trials examined three main types of interventions: i) education and counselling of participants about topics such as epilepsy and medication used to control epilepsy, ii) behavioural interventions such as asking epileptic patients to link the intention of taking their medication with a particular time, place and other routine activity and iii) the use of more than one intervention (mixed interventions). Behavioural interventions and mixed interventions resulted in an improved adherence in the intervention groups compared to the control groups. Four trials showed that when adherence improved in the intervention groups, seizure frequency or seizure severity was decreased.

Many of the included trials are of moderate quality and have limitations in the design. Therefore, it is difficult to draw firm conclusions. We need carefully-designed randomised controlled trials involving more people with longer follow-up periods to identify the best intervention to improve adherence to antiepileptic medication.

Résumé simplifié

Les stratégies pour améliorer la manière dont les personnes souffrant d'épilepsie prennent leur traitement

Contexte

Les personnes souffrant d'épilepsie peuvent avoir du mal à suivre le traitement prescrit, et cela pourrait expliquer le contrôle insuffisant des crises. Cette revue d'essais cliniques rapporte les moyens d'améliorer la manière dont ces personnes prennent leurs médicaments anti-épileptiques.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données scientifiques pour identifier les essais cliniques examinant les moyens d'améliorer l'adhérence au traitement médicamenteux chez les personnes souffrant d'épilepsie. Nous avons limité notre recherche à des essais contrôlés randomisés portant sur des patients présentant un diagnostic clinique d'épilepsie, de tout âge et traités avec des médicaments antiépileptiques dans un cadre de soins primaires, de consultation externe ou dans un milieu communautaire. Les résultats sont à jour en février 2016.

Résultats principaux

Nous avons identifié douze essais (1642 participants). Les essais ont été réalisés dans différents pays, dont la majorité aux États-Unis. Les essais examinaient trois grands types d'interventions : i) l'éducation et le conseil pour les participants à propos de l'épilepsie et des médicaments utilisés pour contrôler les crises, ii) les interventions comportementales, telles que demander aux patients épileptiques de lier l'intention de prendre leurs médicaments à un certain moment donné, un lieu et une activité habituellement réalisée et iii) l'utilisation de plusieurs interventions (les interventions mixtes). Les interventions comportementales et mixtes ont entraîné une amélioration de l'observance dans les groupes d'intervention, par rapport aux groupes témoins. Quatre essais ont montré que lorsque l'observance augmentait dans les groupes d'intervention, la fréquence des crises ou leur gravité étaient réduites.

De nombreux essais inclus sont de qualité modérée et présentent des limitations dans leur conception. Par conséquent, il est difficile de tirer des conclusions définitives. Nous avons besoin d'essais contrôlés randomisés planifiés avec soin et portant sur un plus grand nombre de personnes sur de plus longues périodes de suivi afin d'identifier les interventions les plus efficaces pour améliorer l'observance des antiépileptiques.

Notes de traduction

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Laienverständliche Zusammenfassung

Strategien zur Verbesserung der Medikamenteneinnahme bei Personen mit Epilepsie

Hintergrund

Personen mit Epilepsie können Schwierigkeiten damit haben, ihre Medikamente wie verschrieben einzunehmen und es wird angenommen, dass dies ein Grund für die schlechte Kontrolle von Krampfanfällen ist. Dieser Review von Studien berichtet über Wege, um ihre Einnahme von antiepileptischen Medikamenten zu verbessern.

Studienmerkmale

Wir haben wissenschaftliche Datenbanken nach klinischen Studien durchsucht, welche untersuchten wie die Einhaltung der medikamentösen Behandlung bei Personen mit Epilepsie verbessert werden kann. Wir haben unsere Suche auf randomisierte kontrollierte Studien begrenzt, die Personen mit klinischer Diagnose der Epilepsie jeden Alters einschließen und die mit antiepileptischen Medikamenten in der Primärversorgung, im ambulanten Setting oder in einem anderen Setting der Gemeinde behandelt wurden. Die Ergebnisse sind auf dem Stand von Februar 2016.

Hauptergebnisse

Wir haben zwölf Studien identifiziert (1642 Teilnehmer). Die Studien wurden in verschiedenen Ländern durchgeführt, hauptsächlich in den Vereinigten Staaten. Die Studien haben drei hauptsächliche Typen von Interventionen untersucht: I) Schulung und Beratung der Teilnehmer über Themen wie Epilepsie und Medikamente, um die Epilepsie zu kontrollieren, II) Verhaltensinterventionen wie die epileptischen Patienten dazu aufzufordern, die Absicht ihre Medikamente einzunehmen mit einer bestimmten Zeit, einem Ort oder einer anderen Routineaktivität zu verknüpfen, und III) der Einsatz von mehr als einer Intervention (gemischte Interventionen). Verhaltensinterventionen und gemischte Interventionen resultierten in einer verbesserten Therapietreue in den Interventionsgruppen im Vergleich zu den Kontrollgruppen. Vier Studien zeigten, dass wenn die Therapietreue in den Interventionsgruppen verbessert wurde, die Anzahl und Schwere der Krampfanfälle reduziert war.

Viele der eingeschlossenen Studien waren von moderater Qualität und hatten Limitationen in ihrem Design. Deshalb ist es schwierig, eindeutige Schlussfolgerungen zu ziehen. Wir brauchen sorgfältig durchgeführte randomisierte, kontrollierte Studien mit mehr Teilnehmern und einer längeren Nachbeobachtungsdauer, um die beste Intervention zu bestimmten, die die Einhaltung der antiepileptischen Medikamenteneinnahme verbessert.

Anmerkungen zur Übersetzung

J. Metzing, freigegeben durch Cochrane Deutschland.

Streszczenie prostym językiem

Strategie pomagające chorym na padaczkę regularnie zażywać przepisane leki

Wprowadzenie

Osoby z padaczką mogą mieć trudności w zażywaniu leków zgodnie z zaleceniami lekarskimi. Może to być przyczyną słabej kontroli napadów drgawkowych. Niniejszy przegląd badań przedstawia metody wspomagające pacjentom poprawnie przyjmować leki przeciwpadaczkowe.

Charakterystyka badań

Przeszukaliśmy naukowe bazy danych, aby odnaleźć badania kliniczne oceniające sposoby poprawy przestrzegania zaleceń dotyczących przyjmowania leków przez osoby z padaczką. Nasze poszukiwania ograniczyliśmy do badań z randomizacją obejmujących chorych w różnym wieku, u których na podstawie kryteriów klinicznych rozpoznano padaczkę, leczonych lekami przeciwpadaczkowymi w warunkach podstawowej opieki zdrowotnej, w przychodniach specjalistycznych lub w innych ośrodkach pozaszpitalnych. Wyniki są aktualne do lutego 2016 roku.

Główne wyniki

Odnaleźliśmy dwanaście badań obejmujących łącznie 1642 uczestników. Badania przeprowadzono w różnych krajach, jednak większość miała miejsce w Stanach Zjednoczonych. Oceniano w nich trzy główne rodzaje interwencji: i) edukacja pacjentów i doradztwo dotyczące padaczki i leków stosowanych do jej opanowania; ii) interwencje behawioralne takie jak poproszenie chorych na padaczkę o powiązanie zamiaru zażycia leków z konkretną porą dnia, miejscem lub inną czynnością wykonywaną codziennie; oraz iii) wykorzystanie więcej niż jednej interwencji (działania mieszane). Interwencje behawioralne i mieszane wpłynęły na poprawę stosowanie się do zaleceń w grupach badanych w porównaniu z grupami kontrolnymi. W czterech badaniach wykazano, że lepsze przestrzeganie zaleceń lekarskich w grupach poddanych interwencji wiązało się ze zmniejszeniem częstotliwości lub ciężkości napadów drgawkowych .

Jednak jakość wielu z rozpatrywanych badań jest umiarkowana, a ich konstrukcja charakteryzuje się rozmaitymi ograniczeniami, dlatego trudno jest wyciągnąć niepodważalne wnioski. Potrzebne są starannie zaprojektowane badania z randomizacją obejmujące większą liczbę chorych obserwowanych przez dłuższy czas, aby ustalić najlepsze metody poprawy przestrzegania zaleceń dotyczących przyjmowania leków przeciwpadaczkowych.

Uwagi do tłumaczenia

Tłumaczenie: Jarosław Solmiński Redakcja: Piotr Szymczak, Ewa Płaczkiewicz-Jankowska, Małgorzata Kołcz